Me connecter | Pas encore inscrit ?

Navigation
Accueil

Encyclopédie

Contribuer

Boîte à outils

Dictionnaire

Chercher un mot :

Conjugueur

Conjuguer un verbe :










Cultiver les bulbes de printemps et d'été

(Redirigé depuis Cultiver les bulbes de printemps et d été)

bulbe d'Amaryllis

On peut cultiver les bulbes en pots, où ils fleuriront le moment venu, ou encore les forcer, généralement en hiver, pour avancer leur floraison. Cette dernière méthode a beaucoup de succès. En s'organisant à l'avance, on peut obtenir des floraisons successives tout l'hiver.

Forcer des bulbes n'est pas très difficile mais il faut observer certaines règles très simples. Tout d'abord, n'acheter que des bulbes de première qualité. Les bulbes de rebut ou ceux qui ont été déterrés dans le jardin ne fleuriront jamais. Ensuite, ne pas forcer les mêmes bulbes deux années de suite.

La plupart doivent être mis dans un lieu sombre et froid plusieurs semaines avant d'être forcés, afin qu'ils développent un bon système radiculaire. Un placard bien aéré et non chauffé fera l'affaire ou encore les mettre en plein air dans un lieu abrité et les couvrir de sable ou de cendres. Inutile de tricher en les rentrant trop tôt au chaud. Les bulbes sécheront et ne produiront pas de fleurs.

Un bon drainage est indispensable. Si le récipient ne comporte pas de trou de drainage, s'assurer qu'il y a beaucoup de matière absorbante, de la mousse de sphaigne, par exemple, de la brique concassée et un peu de charbon de bois pour empêcher l'eau de croupir. Toujours ajoutez à la terre une moitié de tourbe. Ne pas trop remplir les pots afin de laisser de la place pour l'eau d'arrosage.

Toujours arroser les bulbes au niveau de la terre et jamais par en dessus, car l'eau sur les feuilles et les fleurs peut les faire pourrir. Pour la même raison, ne pas les vaporiser. Arroser en moyenne une fois par semaine. Si les bulbes sont à l'extérieur sous abri, les arroser s'il y a lieu. Au cas où ils seraient plantés dans des récipients sans trou de drainage, on peut les incliner sur le côté après arrosage de façon que l'eau excédentaire puis s'écouler.

Ci-dessous certains bulbes. Dans tous les cas, donner tout le temps voulu pour laisser se développer des racines dans l'obscurité avant de forcer les bulbes à fleurir dans la chaleur. Augmenter peu à peu la chaleur et la lumière. Utiliser, au début, du papier en guise d'écran. Les garder le plus au frais possible lors de leur floraison afin de prolonger celle-ci. Se rappeler qu'ils fleurissent naturellement lorsqu'il fait encore froid. Après la floraison, laisser sécher en un lieu frais et les planter au jardin au printemps. Ils ne fleuriront peut-être pas avant une année ou deux.

Comment cultiver les bulbes

Jacinthes

De tous les bulbes cultivés en pot, les jacinthes sont les plus familiers. En décalant les époques de plantation, on obtiendra une floraison ininterrompue de Noël au printemps. En achetant en août des bulbes préparés, on aura une floraison précoce.

Ces bulbes ont été soumis alternativement au chaud et au froid pour qu'ils aient l'illusion que l'été et une partie de l'hiver sont passés et qu'il est temps de fleurir. Ensuite, on voit apparaître les bulbes ordinaires, que l'on plantera de façon que leurs extrémités dépassent tout juste du terreau.

Les laisser 2 mois au moins à l'ombre, puis les amener petit à petit en pleine lumière et au chaud afin de les forcer. Étiqueter et dater les pots pour savoir lequel rentrer le premier.

Jonquilles et narcisses

Elles ne fleurissent pas aussi tôt que les jacinthes, mais on les cultive de la même façon.

Pour qu'elles fleurissent à foison dans le pot, étager les bulbes sur deux couches : une première, au fond du pot, recouverte de terreau au ras des bulbes, sur laquelle on place la seconde couche, les bulbes pointant tout juste à la surface de la terre.

Les jonquilles "Carlton" et "Golden Harvest" ainsi que les narcisses "Géranium" et "Cragford" sont les plus faciles à cultiver.

Tulipes

Les laisser plus longtemps dans l'obscurité.

Les planter entre septembre et octobre et ne les amener au chaud qu'en janvier. Choisir des variétés à tiges courtes, sinon elles poussent trop en hauteur et, de ce fait, sont instables.

Les variétés doubles, précoces, "Peach Blossom" et "Orange Nassau" se prêtent bien au forçage et dégagent un délicieux parfum.

Crocus et Iris réticulé

Empotés en novembre, ils fleuriront en janvier ou février. S'ils sont sous abri à l'extérieur, les entourer d'un treillis pour les protéger des souris.

Planter plusieurs bulbes dans le même pot pour avoir une abondance de fleurs.

Dès la fin de la floraison, les planter au jardin,. Une année plus tard, les bulbes reprendront et fleuriront à l'extérieur à l'époque habituelle.

Perce-neige

Les perce-neige se prêtent mal au forçage.

Néanmoins, si on les veut à la maison, les déterrer du jardin en janvier (sauf si la terre est gelée), les empoter, les laisser fleurir au frais, puis les replanter au jardin.

On peut empoter d'autres bulbes encore mais on doit les laisser fleurir normalement et ne pas les forcer. Les empoter dans des pots pourvus d'un bon drainage et rempli de terreau frais.

Ils ne nécessitent pas tous une périodes de fraîcheur dans l'obscurité avant la floraison à la maison, mais une fois à l'intérieur ils ont tous un impérieux besoin de lumière.

La fréquence de l'arrosage dépend de la température. Veiller à l'humidité du terreau durant la croissance.

Amaryllis ou Hippeastrum

Achetée et plantée en automne ou en hiver, cette plante pourra fleurir au printemps ou au début de l'été. Les fleurs aux tons éclatants (rouges, roses ou toutes blanches) éclosent à l'extrémité d'une tige épaisse et charnue avant l'apparition de feuilles lancéolées.

Les bulbes étant gros, les cultiver séparément. Les alimenter tous les 15 jours lors de la floraison et de la croissance des feuilles. Enlever les fleurs fanées et laisser la tige sécher au frais. Après l'apparition des feuilles, laisser la plante sécher au frais pendant trois mois.

Rempoter tous les trois ans. Ne pas planter en plein air.

Le Lis

La majorité des lis se cultivent en pot tout comme les amaryllis.

Lilium longiflorum, Lilium auratum et les hybrides du milieu du siècle dernier, tels que "Destiny" et "Enchantment", se plaisent toute l'année en pot dans un terreau frais.

Toutefois, si on les plante en automne, les mettre au frais avant de les rentrer. Toujours les tuteurer. Après floraison, on peut les planter au jardin, mais auparavant, les laisser sécher dans un lieu frais.

Anémones

On peut cultiver les anémones en pot. Plantées en octobre, elles fleuriront au printemps.

Les laisser en plein air jusqu'à l'apparition des boutons floraux, après quoi on peut les rentrer à la maison.

Après floraison, les laisser sécher en un lieu frais et les planter au jardin.

Parasites et maladies

les bulles peuvent être atteints de maladies virales dont les symptômes apparaissent sur les fleurs, les feuilles et les tiges.

Le feuillage des jonquilles, narcisses, jacinthes, iris et perce-neige est parfois déformé, tacheté ou rayé de jaune. Les tiges, feuilles et fleurs des tulipes peuvent avoir des taches ou des rayures brunes. Ce sont là des signes évidents de maladies virales inguérissables. On doit détruire les bulbes.

Les tulipes, jacinthes, narcisses sont quelquefois attaquées par l'anguillule des tiges et des bulbes qui provoque une malformation des tiges et des feuilles et fait pourrir les bulbes. Aucun remède. Détruire les bulbes.

Les insectes nuisibles les plus courants sont les pucerons qui déforment les feuilles et couvrent leurs extrémités de sécrétion gluante. Pulvériser du pilier du pyrèthre.