Formation du bébé

(Redirigé depuis Etapes de la grossesse : la formation du bébé)

Du 1er au 3ème mois

De la fusion du spermatozoïde avec l'ovule est né l'œuf. Pendant les trois premiers mois, la grossesse n'est pas visible, mais l'embryon devient fœtus.

Le futur bébé se développe. À la fin des trois mois qui suivent la fécondation, la formation est complète. Le futur bébé, qui s'appelait l'embryon, devient alors le fœtus.

1er mois : la formation de l'embryon

Au cours de la deuxième semaine, l'œuf fécondé s'implante dans l'utérus : c'est le véritable début de la grossesse. Dans l'œuf, d'environ 1 millimètre de diamètre, les cellules se multiplient et se différencient. Le futur placenta se met en place à partir de la troisième semaine.

À ce moment-là, l'embryon est gros comme un grain de blé. Les premiers battements du cœur se manifestent. Les bourgeons des bras et des jambes, et les cristallins des futurs yeux sont présents sur l'embryon, qui flotte maintenant dans le liquide amniotique, relié à ce qui constituera le placenta. A la fin du premier mois, l'embryon mesure entre 5 et 7 millimètres.

2ème mois : de l'embryon au fœtus

Entre la 5ème et la 6ème semaine, la tête grossit, le cerveau se développe. L'embryon possède un estomac, un intestin, un pancréas ainsi qu'un appareil urinaire. Tandis que les bourgeons des membres commencent à se différencier, les futurs doigts apparaissent sur la main. Le visage commence à prendre une apparence humaine.

De la 7ème semaine jusqu'à la fin du 2ème mois, les membres se forment plus nettement. Les doigts et les orteils se dessinent et s'allongent, les yeux s'ouvrent, les oreilles se précisent, le cou devient distinct, les organes génitaux commencent à se former.

Quand, à l'issue des deux mois, toutes les ébauches d'organes sont en place, le stade embryonnaire s'achève : l'embryon est désormais appelé fœtus. Il pèse alors entre 2 et 3 grammes et mesure en moyenne de 30 à 40 millimètres.

A ce stade, lors d'une échographie, on ne mesure pas l'embryon de la tête aux pieds, mais du sommet de la tête au bas de son dos. C'est très utile pour dater la grossesse jusqu'à 12 semaines d'absence de règles. Ensuite, le fœtus a une attitude de plus en plus fléchie et cette mesure devient impossible. On mesure alors la tête du futur bébé.

3ème mois : les organes génitaux

Le foie se développe, les reins et les urines se répandent dans le liquide amniotique, les reins fonctionnent et l'intestin s'allonge. Les yeux sont recouverts par les paupières et se rapprochent de l'axe du visage, les cordes vocales apparaissent, les premiers os se forment. Des mouvements respiratoires commencent à se manifester.

Au 3e mois, même si le sexe est établi, on ne peut pas encore le voir à l'échographie. Le fœtus ouvre et ferme la bouche. Il tourne aussi la tête, que l'on peut mesurer lors de l'échographie du 3ème mois pour déterminer, aussi précisément que possible, le terme de la grossesse, c'est-à-dire la date théorique de la naissance du futur bébé.

Il mesure alors 12 centimètres et pèse environ 65 grammes.

Les petits maux à surveiller

Ils ne menacent ni votre santé ni celle du futur bébé. Pour les soulager, le médecin vous prescrira des médicaments inoffensifs. Selon le type de malaise, vous pouvez vous-même intervenir directement en surveillant votre alimentation et en adaptant votre rythme de vie (changer des produits d'hygiène corporelle, corriger la position dans le lit, ajuster la taille des vêtements). Vous devez vous reposer, boire beaucoup d'eau et pratiquer des exercices physiques ; la marche, la gymnastique ou la natation sont particulièrement conseillées.

Médicaments et radiographies : danger !

La prise de médicaments sans avis médical est très fortement déconseillée : certains d'entre eux peuvent présenter des effets secondaires susceptibles de nuire au futur bébé dès le début de la grossesse. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, qui saura prescrire le bon remède ou modifier un traitement en cours. La radiographie est sans conséquence sur le futur bébé si certaines précautions sont prises :

L'embryon et l'évolution des espèces

Un biologiste allemand de la fin du XIXème siècle a fait une étude comparative d'embryons de différentes espèces pour établir une parenté entre eux. Il en concluait que les différentes espèces vivantes avaient des ancêtres communs. Cette théorie, qui supposait que l'embryon humain répétait l'histoire de l'évolution de son espèce, a été rejetée depuis. Mais un embryon humain passe bien par différents stades qui le font ressembler à un embryon de poisson ou de reptile, et les membranes qui l'entourent sont assez semblables à celles que l'on retrouve dans un œuf d'oiseau ou de reptile.

Du 4ème au 6ème mois

Les organes et les systèmes physiologiques sont maintenant constitués. La maturation et la croissance du futur bébé se poursuivent, tranquillement à l'abri dans la cavité de l'utérus.

Cette période, du 4ème au 6ème mois, est celle du développement, du mouvement, de la communication avec la mère et de la perception des bruits extérieurs.

C'est aussi un moment privilégié où les parents peuvent enfin, s'ils le désirent, connaître avec certitude le sexe de leur futur enfant.

4ème mois : La mère sent le fœtus bouger

La tête et le corps sont mieux proportionnés qu'auparavant. Le futur bébé bouge ses mains, qui sont maintenant complètement formées ; il suce aussi son pouce. Le sens du toucher se développe ; de même, le système digestif et l'appareil gustatif fonctionnent, puisque le fœtus absorbe le liquide amniotique dans lequel il baigne. A partir de la 16ème semaine, les cheveux commencent à pousser. La peau est fine et laisse voir les vaisseaux sanguins. Les muscles grossissent ; le futur bébé prend des forces et s'agite. Les mouvements sont ressentis par sa mère qui, à la fin de ce mois, peut enfin voir son enfant bouger lors de l'échographie de contrôle permettant de surveiller la croissance du bébé. A ce stade de la grossesse, il pèse 250 grammes et mesure 20 centimètres.

5ème mois : le bébé est de plus en plus agité

La multiplication des cellules nerveuses est désormais terminée. Le cerveau grossira de 90 grammes par mois. À compter de la 19ème semaine, la mère sent vraiment son enfant remuer, surtout s'il s'agit du premier. Un stéthoscope permet alors d'entendre les battements du cœur de l'enfant. Les organes génitaux sont maintenant bien formés et la différenciation est complète. L'appareil respiratoire poursuit son développement, les bourgeons des dents et les empreintes digitales apparaissent au bout des doigts, les ongles poussent, les poils sur le crâne sont plus nombreux.

La peau est encore fripée et un duvet commence à la recouvrir. Le futur bébé ne se détourne plus de ce qu'il touchait auparavant, il ouvre éventuellement sa bouche pour y glisser son pouce. Une échographie est pratiquée vers la 22ème semaine, visant alors à vérifier la morphologie du futur bébé, à étudier sa croissance, à déceler d'éventuelles anomalies ou malformations, à contrôler les mouvements et les battements du cœur, à s'assurer que la quantité de liquide amniotique est suffisante et, pour les parents qui le souhaitent, à connaître enfin le sexe du bébé.

6ème mois : à l'écoute des bruis extérieurs

Bien qu'il alterne les phases de sommeil avec les phases d'éveil, le futur enfant remue de plus en plus. Il fait environ de 20 à 60 mouvements par demi-heure, avec des variations au cours de la journée.

Son corps s'arrondit, le visage s'affine (contour du nez plus fin, sourcils apparents) et les cheveux poussent. L'oreille est en place, au point que le fœtus commence à réagir aux bruits du monde extérieur. Il suce maintenant son pouce et, parfois, il a le hoquet. Même si les poumons sont bien développés, ils ne seront tout à fait prêts à fonctionner qu'à partir du 8ème mois : l'enfant qui naît prématurément à 6 mois aura donc des problèmes respiratoires importants.

Le futur bébé pèse 1 kilo et mesure 37 centimètres.

La deuxième échographie

Pratiquée entre 20 et 22 semaines, elle permet de connaître le sexe de l'enfant, si les parents le désirent. Elle donne surtout la possibilité de dépister une éventuelle malformation du futur bébé : suivant le degré de gravité de celle-ci, on peut envisager une interruption de la grossesse.

Fille ou garçon ?

Les avis sont parfois partagés entre le père et la mère : faut-il ou non connaître le sexe du futur bébé avant la naissance ? A quoi cela va-t-il servir ? C'est une question très personnelle à laquelle il vaut mieux réfléchir avant l'échographie du 2ème trimestre, celle qui permet justement de visualiser les organes génitaux du futur bébé. A chacun de répondre à cette question. L'essentiel est que les parents soient tous les deux d'accord sur ce choix pour en informer la personne qui réalisera l'échographie avant le premier examen.

Se ménager pendant la grossesse

À la maison. Ne profitez pas de cette période pour faire un grand ménage : relaxez-vous, lisez, faites des activités de loisirs et de plein air.

Au travail. Le bruit, une mauvaise position, la fatigue et le stress sont des facteurs de risque d'accouchement prématuré. Soyez donc attentive à vos conditions de travail, surtout si vous exercez une profession pénible. N'hésitez pas à demander à votre employeur un aménagement de vos horaires. Consultez le médecin du travail de votre entreprise et faites-vous affecter temporairement à un autre poste.

Dans les transports. Limitez-les, surtout à partir du 7ème mois. Si vous allez au travail en train, en métro ou en autobus, faites valoir vos droits : des places sont réservées prioritairement aux femmes enceintes.

Du 7ème au 9ème mois

Le futur bébé poursuit son formidable développement dans l'utérus jusqu'à la fin de la grossesse, qui va bientôt s'annoncer avec l'arrivée de contractions de plus en plus fortes et régulières.

Le futur bébé tourne sur lui-même. Il achève sa croissance, peaufine ses organes et ses tissus. Il commence à être un peu à l'étroit dans le ventre de sa mère et donne de fréquents coups de pied.

7ème mois : le fœtus entend

Il est sensible aux sons qui lui viennent de l'extérieur. Il le fait savoir en sursautant aux bruits forts, comme les claquements de porte, ou en réagissant à la musique que ses parents écoutent. Il semble distinguer les voix de sa mère et de son père, qui lui parviennent cependant de manière déformée. Ses yeux sont grands ouverts.

Les mouvements de sa cage thoracique se font plus réguliers, son estomac et son intestin sont en état de fonctionnement, tandis que les reins, pratiquement achevés, ne seront opérationnels qu'après la naissance. Le fœtus suce son pouce, habitude qu'il conservera jusqu'à sa naissance. Il a tellement grandi qu'il va devoir s'assagir : le manque de place dans l'utérus l'oblige à moins bouger.

A la fin du 7ème mois, il mesure 42 centimètres et pèse au moins 1,5 kilo.

8ème mois : préparation à la naissance

Le fœtus prend maintenant une position qu'il gardera jusqu'à l'accouchement : normalement, il a la tête en bas et les fesses en haut. Les os poursuivent leur développement, en devenant plus longs et plus épais. Le futur enfant ingurgite beaucoup de liquide amniotique, et il urine en proportion. Le placenta devient volumineux et le bébé prépare sa sortie : accumulation de graisse sous la peau, remplacement du duvet, appelé aussi lanugo, par un enduit protecteur graisseux et blanchâtre, le vernix caseosa, abondant surtout dans les plis.

Une troisième et dernière échographie - cette échographie est proposée en France, mais n'est pas systématique ailleurs - permet enfin de vérifier la morphologie et la position du fœtus, de détecter d'éventuelles malformations tardives, d'évaluer la position du placenta et de contrôler les mensurations du futur bébé. Celui-ci mesure alors 47 centimètres et pèse 2,5 kilos.

9ème mois : pressé de pouvoir sortir

Le futur bébé a des cheveux et des ongles. Sa peau est bien lisse. L'enduit protecteur se détache et flotte dans le liquide amniotique. Les os du crâne ne sont pas soudés : les deux fontanelles (espaces membraneux entre les os du crâne) se fermeront après la naissance. Les poumons sont prêts à fonctionner. Chez le garçon , les testicules sont descendus dans les bourses ; chez la fille, les ovaires ne seront en place qu'à la naissance.

La tête s'engage dans le petit bassin, ce qui allège la charge pesant sur le diaphragme et sur l'appareil respiratoire de la mère, mais ce qui accentue la pression sur la vessie et peut provoquer un besoin plus fréquent d'uriner. A l'étroit dans l'utérus, le futur bébé profite des deux dernières semaines pour grandir et grossir. Le bébé pèse environ 3 kilos et mesure 50 centimètres. Son cœur pèse 18 grammes, son foie entre 100 et 125 grammes et son cerveau 350 grammes.

Le dernier examen prénatal

La dernière consultation, celle du 9ème mois, permet de vérifier la vitalité du futur bébé ainsi que la façon dont il se présente - par la tête, par l'épaule ou par le siège. Le médecin peut ainsi prévoir le mode d'accouchement (par les voies naturelles ou par césarienne) ainsi que l'anesthésie (générale ou péridurale).

Le prématuré

Un enfant a toutes les chances de survivre à partir de 6 mois de grossesse révolus. Dès l'âge de 26 semaines, un enfant sur deux peut espérer survivre, mais souvent avec des séquelles neurosensorielles. A partir de 29 semaines, le taux de survie avoisine les 90 %. Lorsqu'il y a un risque d'accouchement prématuré entre 26 et 32 semaines, il est souhaitable de transférer la mère dans un centre où il existe une unité de réanimation néonatale. C'est le principe des réseaux de soins équipés pour accueillir ces mères pour qu'elles accouchent dans de bonnes conditions.

Voir aussi