Usage médicinal de la passiflore

(Redirigé depuis La passiflore, une plante américaine contre le stress)

Cette plante attira l'attention des Européens voyageant dans le Nouveau Monde, car ils crurent voir, dans les divers organes de ses belles fleurs, les instruments utilisés lors de la passion du Christ : le fouet, les clous et le marteau. La plante fut introduite en Europe et cultivée comme ornement jusqu'à la fin du XIXème siècle, où l'on découvrit qu'elle possédait une action sédative certaine sur le système nerveux.

Rétracter -

Sommaire
  1. Propriétés et indications
    1. Anxiété, nervosité, stress
    2. Insomnie
    3. Douleurs et spasmes divers
    4. Épilepsie
    5. Alcoolisme et usage de drogues
  2. Grenadille
  3. Préparation et emploi
    1. Usage interne
  4. Données supplémentaires

Propriétés et indications

Les fleurs et les feuilles de la passiflore contiennent de petites quantités d'alcaloïdes indoliques, des flavonoïdes, divers estérols et des pectines. On ne sait pas avec exactitude quelle substance lui confère son action sédative, antispasmodique et inductrice du sommeil. Il est probable que celle-ci soit liée à l'association de ces substances. Ses principales indications sont :

Anxiété, nervosité, stress

La passiflore agit comme un anxyolitique doux, sans risque de dépendance. C'est la plante idéale pour ceux qui sont soumis à une tension nerveuse importante. Le Larousse des plantes qui guérissent, dit : "Cadeau qui nous vient de l'ancien Empire des Aztèques, la passiflore semble être la plante dont notre civilisation a le plus grand besoin."

Insomnie

Elle favorise un sommeil naturel, sans produire de dépression ni de somnolence au réveil. Du fait de son absence de toxicité, elle peut être administrée aux enfants.

Douleurs et spasmes divers

La passiflore relâche les organes abdominaux creux dont la contracture cause une douleur de type spasmodique ou colique : estomac, intestin (coliques intestinales), vésicule et voies biliaires (coliques biliaires), voies urinaires (coliques néphrétiques) et utérus (dysménorrhée). Dans la pratique, son usage est indiqué pour n'importe quel type de douleur, même dans les névralgies.

Épilepsie

En traitement complémentaire, la passiflore permet de diminuer la fréquence et l'intensité des crises épileptiques.

Alcoolisme et usage de drogues

Des expériences intéressantes ont été réalisées en administrant de la passiflore pendant les premiers jours de cure de désintoxication de l'alcool, de l'héroïne et d'autres drogues. Cette plante permet au syndrome d'abstinence, appelé "manque", d'être mieux toléré et d'avoir moins de répercussions physiques sur l'organisme. Son action sédative permet à l'alcoolique ou au toxicomane de mieux lutter contre le désir de consommer l'alcool ou la drogue et de surmonter l'anxiété que cela engendre. Dans ce cas, il est nécessaire de l'administrer sous contrôle médical.

Grenadille

Aux Antilles et au Brésil il existe une espèce de passiflore (Passiflora edulis Sims = Passiflora laurifolia F. Vill.) aux fleurs rougeâtres, qui est connue sous le nom de maracuya et pasionaria. Le nom grenadille a également d'autres qualificatifs, tels que grenadille hawaïenne, grenadille de Chine ou grenadille mauve. C'est l'espèce la plus connue du genre Passiflore en Amérique.

La grenadille produit un fruit doux et légèrement acide, à saveur authentiquement "tropicale". Avec sa pulpe gélatineuse on prépare de délicieux rafraîchissements. L'huile de ses graines est comestible. En revanche, la grenadille n'est pas vraiment considérée comme une plante médicinale.

Les fruits de la passiflore (grenadilles) sont riches en provitamine A, vitamine C et acides organiques. Ils sont rafraîchissants et tonifiants. On les recommande en cas d'épuisement physique et lors des convalescences de maladies fébriles ou infectieuses.

Préparation et emploi

Usage interne

    1. Infusion : la forme la plus appropriée de prendre la passiflore est l'infusion de fleurs et de feuilles. Elle se prépare avec 20 à 30 g par litre d'eau qu'on laisse infuser pendant 2 ou 3 minutes. En prendre 2 ou 3 tasses par jour, sucrées au miel si on le désire, et une tasse supplémentaire avant le coucher en cas d'insomnie.

    2. Dans les cures de désintoxication de l'alcool ou des drogues, il faut administrer des infusions plus concentrées (jusqu'à 100 g par litre), sucrées au miel. La dose est à moduler selon les besoins du patient.

Données supplémentaires